Retour sur la 32e édition du Cabri d’Or en 2018

Attribution du 32ème Cabri d’or, prix littéraire 2018 de l’Académie cévenole, à Vincent Ravalec pour son livre Sainte Croix les Vaches

Le mercredi 14 novembre 2018, le jury du Cabri d’or, présidé par Marion Mazauric, a décerné le Prix littéraire 2018 de l’Académie cévenole à Vincent Ravalec pour son roman Sainte Croix les Vaches, publié aux Éditions Fayard. Sur les vingt-trois ouvrages en compétition cette année, onze finalistes avaient été retenus pour participer à la compétition finale.

Le jury a délibéré à huis clos, de 9 à 11 heures. À l’issue de cette délibération, Mme Mazauric et les membres du jury ont rejoint la salle des États de la Mairie. Le Président d’Alès Agglomération, Max Roustan et le Président de l’Académie cévenole, Robert Aguillou, ont ouvert la cérémonie en soulignant le succès grandissant du Prix auprès du public et des professionnels du livre.

Prenant ensuite la parole, Marion Mazauric, Présidente du jury, a présenté les finalistes, parlant du contenu et de l’auteur de chaque oeuvre. Elle annonça ensuite le titre de l’ouvrage couronné en donnant des précisions sur les qualités de l’oeuvre et sur le choix du jury. Elle évoque l’écriture de Vincent Ravalec en soulignant « sa façon de ne pas se prendre au sérieux dans la littérature, de raconter à la fois des histoires populaires (…) mais très profondes et pleines de sens ». L’auteur, en recevant son prix, explique le caractère « fort et mystérieux » du territoire cévenol, « très inspirant pour un écrivain (…) lié au sol, à la terre, à la roche (…) et qui peut être très romanesque »…

Le Prix du Cabri d’or s’adresse, au-delà des lisières et des démarcations, à « toutes celles et ceux qui se sont laissés émouvoir » par l’une ou l’autre des multiples réalités cévenoles. Pour chaque auteur et pour chaque éditeur, participer à la sélection du Cabri d’or, c’est pouvoir accéder à la nomination sur la liste des finalistes du Prix et peut-être atteindre la première place. Mais dans tous les cas c’est à coup sûr aller à la rencontre de nouveaux lecteurs.

Pour cette raison, nous avons confié cette année à l’Ecole Régionale du Numérique d’Alès Agglomération la création de ce site internet et d’une page Facebook dédiés au prix.

C’est un bel outil de communication que nous avons maintenant mais également une mémoire pour celles et ceux (auteurs, éditeurs, lecteurs, libraires, bibliothécaires…) qui font vivre le Prix du Cabri d’or depuis sa création en 1984 et sa renaissance en 2010.

Et comme les bonnes nouvelles aussi peuvent arriver en série, le réalisateur Dominik Moll adapte au cinéma le roman de Colin Niel, Seules les bêtes, lauréat du Cabri d’or 2017, paru aux éditions du Rouergue. Le tournage a débuté à Sète le jeudi 10 janvier et se poursuivra en Lozère sur plusieurs semaines. Le jury a donc eu une bonne intuition en récompensant ce roman qui évoque la solitude des habitants de nos contrées cévenoles en reliant le récit au continent africain.

Au moment où j’écris ces lignes j’ai aussi la satisfaction d’apprendre qu’une suite vient de paraître aux éditions Fayard pour Sainte Croix les Vaches. Le deuxième tome de l’ouvrage qui a conquis le Jury et qui a obtenu le Prix du Cabri d’or 2018 s’intitule Le retour d’Horace. L’aventure continue donc pour le Prix de l’Académie cévenole.

Pascal Martinez
Président de la commission d’organisation du Cabri d’or